ForM@Ter est conduit dans le cadre de la mise en place de pôles de données nationaux impulsée par le CNRS et le CNES pour les thématiques Terre solide, Océan, Atmosphère et Surfaces continentales. Suivant les recommandations du Groupe de réflexion sur les pôles (http://www.insu.cnrs.fr/node/4252) .

Le projet s’organise autour de 4 axes de travail :

Axe 1. Gouvernance du projet

  • Le pôle va s’appuyer sur un Comité Directeur qui succédera au Comité de mise en place (CM: représentants des organismes impliqués)
  • Mise en place d’un Bureau Exécutif

Axe 2. Partenaires et organisation

L’objectif d’un pôle de données national dans le domaine de la Terre solide n’est pas de se substituer aux nombreux services déjà existant. La communauté bénéficie en effet déjà d’infrastructures de diffusions des données : notamment les Observatoires des sciences de l’univers ( OSU ), les Services nationaux labellisés ( SNO ) que complètent des services sous égide internationale non labellisés en France, et les infrastructures de recherche telles que l’IR Réseau sismologique et géodésique français ( RESIF ).

L’objet de cette partie de l’étude est donc d’une part de délimiter puis préciser les compétences qui relèveront du pôle de données, et celles qui seront assurées par d’autres structures en définissant les modalités de collaboration entre l’ensemble de ces partenaires (nature des contributions, formes juridiques, etc), et d’autre part d’étudier les moyens de rendre l’ensemble des services interopérables.

De plus, le pôle de données comprendra des infrastructures numériques pour lesquelles il s’agit de définir quels partenaires en seront les hébergeurs ou les soutiens financiers, mais aussi un réseau de partenaires scientifiques – l’expertise sur les données étant portée par les laboratoires.

Axe 3. Études techniques

Parallèlement à ces aspects généraux, un certain nombre d’études techniques sont conduites, concernant notamment :

  • Le portail du pôle  : fonctionnalités, interface utilisateurs, gestion des données, interopérabilité
  • Les données InSAR (étude portée par la communauté)
  • L’imagerie (à venir)

Axe 4. Stratégie européenne

Le pôle de données s’insère dans un paysage européen où des infrastructures sont déjà en place ou en construction : l’observatoire de la plaque européenne (EPOS) organise la diffusion d’un certain nombre de données, les projets de Copernicus etc. La stratégie européenne du pôle doit définir le positionnement du pôle français dans ce paysage.