Domaine Marin

EMSO-France

  • Site Web: http://www.emso-fr.org/

    EMSO, European Multidisciplinary Seafloor and water column Observatory, est un ERIC. C’est un réseau Européen d’observatoires du fond de mer et de la colonne d’eau au point fixe qui a pour objectif scientifique d’observer en temps réel les processus environnementaux liés avec les interactions entre géosphère, biosphère et hydrosphère.
    EMSO vise à acquérir des séries temporelles longues (10 à 20 ans au moins) dans les mers du pourtour européen avec pour objectifs principaux :

    • l’étude de l’impact du réchauffement climatique sur les océans entourant l’Europe,
    • l’étude des écosystèmes marins profonds dans une optique de recherche fondamentale mais aussi de gestion durable, en s’intéressant particulièrement aux facteurs anthropogéniques et climatiques,
    • l’étude des processus tectoniques, volcaniques, hydrothermaux et gravitaires et la surveillance des risques naturels associés (séismes, tsunamis, instabilité des pentes) pour les zones côtières à forte densité de population.

    L’Infrastructure de Recherche EMSO-France, inscrite dans la feuille de route du MESR, assure le regroupement des initiatives françaises sur les observatoires sous-marins du programme européen et promeut leur ouverture à un maximum d’équipes de plusieurs disciplines. Un protocole d’accord entre l’Ifremer et le CNRS établit la gouvernance de l’IR.
    L’engagement de la France est motivé par son rôle en gestion de données et en innovation technologique et par le choix des sites d’implantation des observatoires :

    • le site des Açores sur la dorsale Médio-Atlantique, dans la ZEE du Portugal,
    • le site Mer Ligure, à l’Est sur la pente de Nice et dans la zone profonde du talus continental niçois, à l’ouest, appuyé au télescope à neutrinos ANTARES,
    • le site Mer de Marmara sur la faille Nord Anatolienne,
    • le site d’essai en Mer d’Iroise, au large de Molène.

SHOM

  • Site Web: http://www.shom.fr/
  • Résumé :

    Le Shom, héritier du premier service hydrographique officiel au monde (1720). est un établissement public administratif (EPA) sous tutelle du ministère des Armées.

    Il est l’opérateur public pour l’information géographique maritime et littorale de référence.

    Il a pour mission de connaître et décrire l’environnement physique marin dans ses relations avec l’atmosphère, avec les fonds marins et les zones littorales, d’en prévoir l’évolution et d’assurer la diffusion des informations correspondantes.

    L’exercice de cette mission se traduit par trois activités primordiales :

    •             l’hydrographie nationale, pour satisfaire les besoins de la navigation de surface, dans les eaux sous juridiction française et dans les zones placées sous la responsabilité cartographique de la France ;

    •             le soutien de la défense, caractérisé par l’expertise apportée par le Shom dans les domaines hydro-océanographiques à la direction générale de l’armement et par ses capacités de soutien opérationnel des forces ;

    •             le soutien aux politiques publiques de la mer et du littoral, par lequel le Shom valorise ses données patrimoniales et son expertise en les mettant à la disposition des pouvoirs publics, et plus généralement de tous les acteurs de la mer et du littoral.

    Ses domaines d’expertises sont notamment : la bathymétrie, la sédimentologie, l’hydrodynamique côtière, l’océanographie, l’ingénierie des systèmes d’acquisition à la mer, l’information géographique maritime et littorale. Le Shom  collecte et diffuse des données de référence dans ces domaines et fournit des services d’«intelligence de la donnée», qui aident les acteurs de la mer et du littoral à utiliser de manière optimale les données.