ST-ANO-4 Service national d’observation en Magnétisme

BCMT

  • Responsable OSU: IPGP
  • Site Web: http://www.bcmt.fr/
  • Distribution des données
    Toutes les données magnétiques des observatoires sont disponibles gratuitement et actuellement distribuées par:

  • Résumé:
    Le Bureau Central de Magnétisme Terrestre (BCMT) est une organisation française fondée en 1921 et rattachée à l’Institut de Physique du Globe de Paris (Paris IPGP). La mission première de la BCMT est de fournir des observations géomagnétiques au sol de la plus haute qualité à la communauté scientifique, en France et à l’étranger. Les données enregistrées permettent d’étudier, sur des échelles de temps allant de quelques secondes à des dizaines d’années, toutes les contributions aux mesures de champs magnétiques – par ex. les champs magnétiques générés dans le noyau, l’ionosphère et la magnétosphère. Le BCMT s’adresse également aux utilisateurs industriels, militaires et sociétaux, à condition que leurs besoins correspondent aux besoins scientifiques.Deux institutions françaises sont impliquées dans les opérations de la BCMT, l’IPGP et l’Ecole et Observatoire des Sciences de la Terre (EOST) à Strasbourg. Plusieurs autres institutions, dont le CNRS-INSU et l’Institut Polaire Français (IPEV), apportent un soutien financier et / ou humain. Un conseil scientifique international, créé en 2009, se réunit tous les deux ans pour examiner les activités de la BCMT et fournir des conseils et des recommandations à la BCMT.Pour réaliser sa mission, la BCMT exploite un réseau de 17 observatoires magnétiques répartis sur 6 continents, dont l’Observatoire National Magnétique situé à Chambon la Forêt, dans le Loiret, et un réseau de stations répétées en France métropolitaine. Le réseau d’observatoires BCMT représente environ 15% d’INTERMAGNET, le réseau mondial d’observatoires magnétiques, et contribue à combler les lacunes géographiques dans des lieux scientifiquement intéressants. Le BCMT développe sa propre gamme d’instruments dédiés, en profitant du site de Chambon la Forêt où des installations uniques d’essais et d’étalonnage sont disponibles.Plusieurs produits de données sont distribués par le BCMT: des données préliminaires d’une seconde ou d’une minute en temps réel (moins de 5 min, 9 observatoires) ou quasi temps réel (moins de 24 h, tous observatoires); données quasi-définitives avec un délai d’un mois et données définitives avec un délai d’un an; répéter des produits de données de station tels qu’une carte de déclinaison et enfin des indices géomagnétiques. Les données de la BCMT sont disponibles sur sa page Web (www.bcmt.fr) et dans d’autres bases de données sous la forme de la page Web d’INTERMAGNET (www.intermagnet.org).

ISGI

  • Responsable OSU: EOST
  • Site Web: http://isgi.unistra.fr/
  • Résumé :
    ISGI est en charge de l’élaboration et de la diffusion des indices géomagnétiques et des listes d’événements magnétiques remarquables reconnus par IAGA (International Association of Geomagnetism and Aeronomy), sur la base du rapport d’observatoires magnétiques répartis sur toute la planète, avec l’aide de ses 6 Instituts-Collaborateurs (ISGI-CI) .ISGI est le Service de référence pour la validation, la diffusion et la gestion des indices géomagnétiques grâce à son portail Web officiel.ISGI est en charge de la diffusion de tous les bulletins IAGA relatif aux indices géomagnétiques.ISGI a un rôle de conseil et d’expertise auprès des autres membres de l’ IAGA pour tout ce qui concerne les indices magnétiques.L’institut hôte de ISGI (l’EOST, Strasbourg) est en charge du calcul des valeurs préliminaires, provisionnelles et définitives des indices d’activité magnétique aa et am reconnus par l’IAGA dans des délais aussi brefs que possible.