Centre d’analyse pour l’IGS du CNES/CLS

Site Web: https://igsac-cnes.cls.fr/

Résumé: Depuis 2007, les équipes CNES/GS et CLS traitent les données GPS et GNSS du réseau permanent de stations de l’IGS. Ces équipes calculent les orbites GNSS ainsi que les paramètres de rotation de la Terre et les coordonnées des stations à une précision inférieure au centimétre.

 

 

International DORIS Service


L’IDS est un service de géodésie spatiale de l’IAG (International Association of Geodesy) qui opère en étroite collaboration avec l’IERS (International Earth Reference frames Service)

L’objectif de l’IDS est de supporter les activités de recherche en géodésie et géophysique au travers des données et produits du système DORIS (Doppler Orbitography and Radio-positioning Integrated by Satellite) conçu en 1982 par le CNES, le GRGS et l’IGN pour l’orbitographie précise des satellites d’altimétrie.

Ses missions principales sont :

  • la valorisation, la mise à disposition et l’archivage des données DORIS,
  • la génération de produits dérivés: positions-vitesses des stations DORIS, géo-centre et facteur d’échelle du référentiel Terrestre, orbites précises des satellites DORIS, les paramètres du pôle terrestres,…
  • Contribuer aux applications scientifiques liées au positionnement précis,
  • Promouvoir d’autres produits, d’autres applications utilisant la mesures DORIS

A l’instar des 3 autres services de géodésie spatiale tels que l’IGS (technique GNSS), ILRS (technique laser) , et l’IVS (technique VLBI) , l’IDS contribue à l’ITRF depuis 2004.

Il est structuré selon le même principe autour de :

  • 1 Governing Board et 1 bureau Central,
  • Des Centres de Données ( 2 centres : IGN, CDDIS)
  • Plusieurs Centres d’Analyses, 6 en 2018 (CNES/CLS, IGN, ESA, INA (Russie), GOP (Tchèque), NASA/GSFC
  • 1 centre de combinaison (CNES/CLS) et un coordinateur des analyses

 

IERS-EOP


site web : IERS-EOP
Les missions du centre de produits EOP (Earth Orientation Parameters) sont :

  • de recueillir à travers le monde la série temporelle des paramètres d’orientation de la Terre
  • de les archiver et les rendre disponible via FTP/WEB
  • d’analyser les paramètres d’orientation de la Terre et, en particulier de vérifier leur consistances vis-à-vis des référentiels internationaux
  • calculer la résultante EOP :Bulletin B ou IERS C04 (tous les jours depuis 1962) et la solution IERS C01 (échantillonnage de 0,05 an depuis 1846)
  • calculer et rendre disponible le DUT1 (Bulletin D) et les annonces secondes intercalaires (Bulletin C)

International Terrestrial Reference Frame


L’ITRS (International Terrestrial Reference System) est le système de référence terrestre International recommandé par l’IERS. L’ITRS possède ainsi:

  • une origine géocentrique, centre des masses de la Terre incluant atmosphère et océans.
  • une orientation conventionnelle définie par celle du repère Bureau International de l’Heure (BIH) de 1984.0. Et une évolution temporelle de son orientation guidée par une condition dite de non rotation de la croûte.
  • une échelle définie par le mètre SI et cohérente avec le Temps-Coordonnée Géocentrique

RENAG (RESIF)

REseau NAtional GNSS permanent
Comité d’exécution: Commission des Services Nationaux d’Observations (CSNO)

Site Web:  renag.resif.fr

Résumé: Les objectifs de RENAG sont d’installer et de maintenir à long terme un réseau de stations GPS permanentes pour des applications scientifiques. Le RENAG acquiert, stocke, valide, distribue et analyse les données d’environ 75 stations universitaires.
18 équipes de recherche françaises sont activement impliquées dans la mise en place de systèmes d’observation, l’acquisition de données, leur exploitation scientifique et leur diffusion, ainsi que leur pérennité (BD RENAG).

Les objectifs du réseau sont les suivants:

  1.  quantifier la déformation tectonique lente de la France, établir le lien avec la sismicité modérée et contraindre les modèles de la déformation actuelle, contribuant ainsi à l’évaluation du risque sismique sur le territoire national
  2. contraindre les variations du niveau de la mer, en séparant le mouvement vertical de la terre des contributions climatiques dans les enregistrements des marégraphes grâce aux stations GPS co-localisées.
  3. combler une lacune observationnelle persistante de la vapeur d’eau troposphérique en météorologie pour l’analyse des fortes pluies, pour l’assimilation des données GPS en
    modèles de prévision opérationnelle et de fournir des mesures stables sur de longues périodes pour la climatologie.
  4.  caractériser les déformations transitoires induites par les charges (atmosphériques, océaniques, hydrologiques).

RGP (IGN)

Réseau GNSS Permanent

Site Web: http://rgp.ign.fr/

Le RGP est, à l’origine un réseau de stations GPS permanentes enregistrant au minimum les données de code et de phase provenant de l’ensemble des satellites en visibilité. Aujourd’hui, de plus en plus de stations du réseau sont bi-constellations (GPS+GLONASS) en attendant l’arrivée prochaine de Galileo.

Les données de toutes les stations sont rapatriées vers deux centres de données. Après un contrôle qualité relativement succinct (adéquation entre le nom du fichier et le contenu, contrôle des informations d’entête, nombre de données enregistrées), les données sont mises à disposition du public via un serveur FTP.

L’IGN joue un rôle de fédérateur dans le cadre du RGP. Il installe ses propres stations GPS mais signe également des conventions avec tous les partenaires intéressés pour intégrer le RGP. Son centre de données gère le rapatriement des données et en assure la sauvegarde et l’archivage. Dans les spécifications du RGP, Les données horaires sont en ligne pendant dix jours et sauvegardées pendant un mois supplémentaire. Les données journalières sont archivées pendant une durée de trois ans. Dans les faits, toutes les données journalières enregistrées depuis la création du RGP, ainsi que les données horaires sont disponibles en ligne.