EPOS (European Plate Observing System) est une infrastructure de recherche européenne du domaine Terre solide, en phase d’implémentation après avoir été sélectionnée par la Commission Européenne dans le cadre d’ESFRI (European Strategy Forum on Research Infrastructures).

En réunissant des infrastructures existantes, en facilitant l’interopérabilité des données, en fournissant de nouveaux produits, EPOS à l’ambition de créer une plateforme de recherche pluridisciplinaire efficace et exhaustive en Europe rendant accessibles et interopérables des données et produits d’observatoires, réseaux, instruments dans des disciplines des Sciences de la Terre telles que sismologie, géodésie, volcanologie, tectonique, géomagnétisme, paléomagnétisme, géologie…

La coordination et l’animation d’EPOS au niveau national sont assurées par un bureau EPOS-France  dans lequel les différents groupes de travail disciplinaires sont représentés. RESIF assure la coordination du bureau EPOS-France.

ForM@Ter contribue au projet EPOS en proposant le service Ground Deformation Monitoring (GDM) dans le cadre du Thematic Core Service Satellite Data

Ground Deformation Monitoring

Le service GDM  est soutenu par le  CNRS et s’appuie sur  PEPS, une plateforme d’exploitation  des produits Sentinel du CNES. Ce service est développé dans le cadre de  ForM@Ter.

GDM offrira des services de calcul, à la demande, pour l’imagerie radar et optique afin de produire des piles  d’interférogramme et des cartes de déformation horizontale.

Ce service est amené à couvrir un large champ scientifique, comme les études des cycles de tremblements de terre, la tectonique, le volcanisme, les phénomènes d’érosion ou les déformations anthropiques.

Les produits et le service seront accessibles via la plateforme Geohazards Thematic Exploitation Platform  développée par l’agence spatiale européenne (ESA) . Cette plateforme sera l’interface principale du TCS satellite data.

GDM proposera deux services de traitement:

  • Le premier service disponible sera spécialisé sur les données SAR.
    GDM-SAR est basé sur la chaîne de calcul « New Small temporal and spatial BASelines » (NSBAS, M.-P. Marie-Pierre Doin, F.Lodge, S. Guillaso, R. Jolivet, C. Lasserre, G. Ducret, and R. Grandin (2011)). Il traitera les données Corpernicus Sentinel-1 pour fournir des piles d’interférogrammes.
  • Le  second service, disponible utltérieurement,  sera spécialisé sur les données optiques: GDM-optic traitera les données Copernicus Sentinel-2  pour fournir les cartes de déformations  de surface horizontale. (Vallage A., Klinger Y., Grandin R., Bhat H.S., Pierrot-Deseilligny M., Inelastic surface deformation during the 2013 Mw7.7 Balochistan, Pakistan, earthquake. (2015); Vallage A., Klinger Y., Lacassin R., Delorme A., Pierrot-Deseilligny M., Geological structures control on earthquake ruptures : the Mw7.7, 2013 Balochistan earthquake, Pakistan. (2016)).

 

Parties prenantes

GDM-SAR – Equipe technique

GDM-SAR – Equipe scientifique

GDM-SAR Coordination