Chercheur contractuel en filtrage séquentiel appliqué au calcul rapide d’orbites GNSS pour les géosciences (H/F)

Offre de poste de chercheur contractuel pour travailler dans l’équipe de géodésie spatiale du GET ( Géosciences Environnement Toulouse).

Missions:

Vous implémenterez un algorithme alternatif pour le calcul en quasi temps réel des orbites précises des satellites des constellations GNSS (GPS et Galileo). Les méthodes actuelles de notre laboratoire reposent sur des formulations moindres carrés travaillant en post-traitement sur des arcs longs de 1 à 3 jours de durée. L’objectif est de mettre en place des solutions séquentielles (de type moindres carrés récursifs, ou filtre de Kalman dans le cas d’une formulation en covariance) permettant de maintenir à jour régulièrement une solution. Pour cela, des lots de données de typiquement 1 à 6 heures effectuées par un réseau de récepteurs au sol et disponibles en temps réels seront assimilés dans le filtre mathématique. La mise à jour repose sur la résolution par moindres carrés sur ces périodes courtes en appliquant des contraintes issues du traitement de la période précédente. Cette résolution repose sur des logiciels existants incluant déjà tous les modèles précis nécessaires. L’implémentation puis les réglages permettant de calculer une solution stable (paramétrages des solutions, bruits de modèles, pondérations…) seront réalisés puis évalués.

Plus d'actualités

Appel d'offre

Appel d’Offre scientifique TerraSAR-X/TanDEM-X/PAZ

Un appel d’offre scientifique concernant les satellites TerraSAR-X / TanDEM-X et PAZ, vient d’être lancé, les propositions sont attendues jusqu’au 31 décembre 2021.

12.05.2021

Appel à candidature

Appel à candidature pour la direction de ForM@Ter

Le pôle de données et services Terre solide recherche son(sa) futur(e) directeur(trice).

27.04.2021

SNO ISDeform

L’éruption du Piton de la Fournaise vue par Sentinel-1

Le 9 avril 2021 à 15h UTC a eu lieu une nouvelle éruption au Piton de la Fournaise. Le Service d’Observation OI2/ISDeform/INSU a imagé les déplacements du sol induits par l’éruption à partir de données Sentinel-1 band-C fournies par l’agence spatiale européenne.

14.04.2021

Rechercher