Erosion et mouvements de terrain provoqué par la tempête Alex (2-3 Octobre 2020) dans la vallée de la Vésubie, Alpes Maritime

Les 2 et 3 octobre 2020, la tempête Alex a touché les Alpes Maritimes, produisant des crues éclairs, et une érosion massive des versants et des fonds de vallée de l’Estéron, de la Tinée, surtout notable dans les vallées de la Vésubie et de la Roya. Suite à cet épisode qualifié d’exceptionnel (500 mm de pluie en 24h enregistré à Saint Martin de Vésubie), le bilan est d’au moins 9 personnes décédées et 9 disparues dans les Alpes Maritimes.

Afin de quantifier les processus d’érosion associés à cet évènement à l’échelle de tout le bassin versant, les chercheurs d’ISTerre, se sont appuyés sur les données très haute résolution Pléiades obtenues dans le cadre de l’initiative CIEST². Des Modèles Numériques de Terrains (MNT) ont été produits  directement après l’évènement (13 Octobre 2020) et comparés à un MNT Pléiades produit en Octobre 2017 dans la vallée de la Vésubie.  La différence de ces 2 MNTs montre des incisions et transport des masses déplacées en fond de vallée atteignant jusqu’à 30m d’épaisseur tout le long de la Vésubie et de ses affluents (Image 1). Les versants aussi ont été déstabilisés, produisant des mouvements de terrain parfois très épais comme dans le ravin de Pairolière (Image 2).

L’apport des MNTs Pléiades étendus à l’ensemble des versants est très complémentaire du survol LIDAR post crise, qui s’est focalisé principalement sur le cours d’eau et le fond de vallée. Une estimation régionale du bilan d’érosion est en cours à partir de ces MNTs ainsi qu’une comparaison de ce bilan à des échelles de temps plus longue (quelques milliers d’années) grâce à des datations des sédiments dans les rivières. Ceci permettra de resituer cette crise sur le long terme, d’étudier le transport sédimentaire dans ces vallées, pour peut être expliquer pourquoi un évènement extrême parmi d’autres de cette nature a remobilisé et redistribué les terrasses alluviales plurimillénaires.

Image 1: A gauche: Image Pléiades du 13 Octobre 2020 sur les alentours de Saint Martin de Vésubie ©CNES (2020), distributed by AIRBUS DS. A droite: différence de 2 MNTs Pléiades de Octobre 2017 et du 13 Octobre 2020. Les vallées sont marquées par une incision très forte atteignant jusqu’à 30m.  On note aussi bien des mouvements de terrain sur les versants, notamment dans les zones de forêts.
Image 2: A gauche: Images Pléiades du 13 Octobre 2020 sur le ravin de Pairolière ©CNES (2020), distributed by AIRBUS DS. A droite: différence de 2 MNTs Pléiades de Octobre 2017 et du 13 Octobre 2020. On note une érosion de plus de 20m d’épaisseur dans la partie haute du ravin et une accumulation des dépôts en contrebas.

Plus d'actualités

CIEST2

Suivi de l’éruption du volcan Cumbre Vieja, La Palma, Espagne par imagerie Pléiades

Le volcan Cumbre Vieja, situé sur l’île de La Palma, Les Canaries, Espagne est entré en éruption le 19 septembre 2021 après un demi-siècle d’inactivité. L’éruption caractérisée par une activité strombolienne, des émissions de cendres et la progression d’une coulée vers la mer s’est poursuivie jusqu’au 15 décembre 2021. La coulée avait atteint la mer […]

21.09.2021

CIEST2

Analyse réalisée avec le service ALADIM GEP pour la construction d’inventaires automatisés de glissements de terrain à partir d’images Pléiades à très haute résolution.

Le 14-08-2021, un séisme de magnitude 7,2 a frappé Haïti. Cet événement a été suivi de quelques jours de fortes pluies associées à la dépression tropicale Grace. La combinaison de ces phénomènes extrêmes a provoqué un grand nombre de glissements de terrain dans la région vallonnée d’Haïti, notamment dans la région du parc national du […]

22.08.2021

CIEST2

Séisme Mw7.3 de Maduo (Chine) le 21/05/2021

Le séisme de Maduo s’est produit sur une faille décrochante sénestre parallèle au système de faille du Kunlun, l’une des grandes failles décrochantes qui participe à l’extrusion du plateau tibétain en réponse à la collision Inde-Asie. Si le système de la faille du Kunlun est bien documenté, avec une vitesse de glissement estimée a ~1cm/an, […]

20.07.2021

Rechercher